Wednesday, November 20, 2013

Gaza: an exhibit; a concert and bombings : Gaza: une expo, de la musique et des bombes, 19.11.2013










(c) Anne Paq/ Activestills.org, Gaza, 19.11.2013

Yesterday I proudly presented our activestills exhibit "Not a dreamland", about artists and subcultures in the Gaza Strip, at the new French  Institute of Gaza. This work wants to present another side of Gaza, and pays tribute to Gaza diversity and creativity. I was very honoured that the exhibit was associated with a music concert by Gaza Band Watar Band, also featured in the exhibit. See their last video clip here.

There was a great crowd. It was absolutely incredible to see that, knowing that one year ago I was here documenting the attrocities caused by the Israeli military assault "Pillar of Defense". The new French Institute building has a great exhibition place and concert hall; that will provide a safe  and professional place for artists to exhibit and for the bands to perform. There are hardly any concert in Gaza, where it is difficult to get the necessary permits, especially for the hip hop bands.So when there is indeed a concert, the atmosphere and energy is incredible. Many Palestinians stayed after the concert, and there was an improvised concert in the café.

But Gaza and Gaza, just a few hours after the concert, there were several bombings in the South and the North; and as I went to sleep I could hear drones hovering around our heads. The threat- always- is there.

See the multimedia on artists and alternative scenes in Gaza, edited by Keren Manor/ Activestills here
English version




-------------Français----------------------------------------------------------------------------------------------------


Hier, j'ai pu présenté avec fierté notre exposition d'ActiveStills " Not a dreamland », sur les artistes et cultures alternatives dans la bande de Gaza,au nouvel Institut français de Gaza. Ce travail veut présenter une autre facette de Gaza, et rendre hommage à la diversité et la créativité qui émane de ce petit bout de Palestine qui est devenue la plus grande prison à ciel ouvert du monde. J'ai été très honorée que l'exposition soit associée à un concert de musique du groupe de Gaza Band Watar Band, également en vedette dans l'exposition. Voir leur dernier clip vidéo ici

Une grande foule enthousiaste a assisté à l’évènement, car chaque concert est un événement ici . C'était absolument incroyable de voir cela que  sachant qu'il y tout juste a un an j'étais ici à documenter les atrocités causées par l'attaque militaire
israélienne " Pillar of defense ". Le nouveau bâtiment de l'Institut français a un grand lieu d'exposition et une salle de concert , qui fournira un endroit sûr et professionnel pour les artistes et groupes de musique . Il n'y a pratiquement pas de concert à Gaza, où il est difficile d'obtenir les permis nécessaires, en particulier pour les groupes de rap. Alors quand il y a un concert, l'atmosphère et l'énergie sont incroyables. Beaucoup de Palestiniens sont restés après le concert, et il y eu un concert improvisé dans le café.Mais Gaza reste Gaza, et quelques heures après le concert,  il y a eu plusieurs attaques israéliennes au Sud et au Nord , et lorsque je suis allée dormir, je pouvais entendre les drones planant autour de nos têtes. La menace, toujours, existe.


Voici  les multimédia sur les artistes et les scènes alternatives à Gaza, édité par Keren Manor / Activestills:

Version française







1 comment:

  1. Félicitations, Anne, et un grand merci !

    ReplyDelete